Poussière d'étoile
Thérapeute énergéticienne à La Roche-sur-Yon

LA THÉRAPEUTE REBELLE : Pourquoi je n'ai pas peur de mourir du covid.

LA THERAPEUTE REBELLE

Quand j'ai commencé à être malade à 17 ans, j'étais dans cette croyance vis-à-vis de la médecine : si je suis malade, je vais voir le médecin et il me donnera quelquechose pour que je recouvre la santé.

Sauf que dès 17 ans, ça n'a pas fonctionné, puisque tout ce qui m'était donné n'était pas efficace à retrouver ma pleine santé. C'est à ce moment là que j'ai commencé à jeunêr et à supprimer les produits laitiers, parce que rien de mieux ne m'avait été proposé. Mais je suis restée néanmoins dans ma croyance que les médecins avaient la solution.

Ca a été un temps comme ça, je jeûnais presque toutes les semaines avant le week-end pour être sûre que les soirées du jeudi soir et du week-end se passeraient bien pour moi. Bière, alcool, kebabs et sandwichs américains avaient une bonne place dans mon régime alimentaire de sorties nocturnes.

 

Sauf que quelques années plus tard je retombe encore plus malade, je finis à l'hôpital, et on me diagnostique (il était peut être temps!) une maladie auto-immune. Sauf que là encore ça recommence : on me donne des médicaments, et ça ne va pas mieux. C'est même pire. Je ne me sens pas bien, je m'en plains, et je ne suis pas écoutée par le corps médical. Les médicaments étant  innefficaces, on me fait passer sur des médicaments de plus en plus forts. Je me retrouve donc à prendre des immunosuppresseurs. Sauf que ça marche tellement bien, que, accompagné d'une belle erreure médicale (je suis censée faire des prises de sang régulièrement mais on a omis de ma le dirJe vois 4 médecins pour leur dire que je n'arrive plus à marcher (je fais 2 pas je suis essouflée comme un vieux pépé de 99 ans), je fais infections sur infections. Le 4ème médecin décide enfin à m'envoyer faire une prise de sang. C'est le laboratoire qui m'apelle directement pour me dire de faire mon sac pour me préparer à partir pour l'hôpital. Qu'une ambulance ou autre va venir me chercher et qu'une chambre m'attend au CHU. C'est le médecin qui m'a prescit l'immunosuppresseur(qui a donc fait l'erreur médicale) qui vient me chercher chez moi et me dépose direction une chambre stérile. Là on m'explique que ma moelle osseuse s'est arrêtée de fonctionner en raison du médicament, que je vais être transfusée et que les poches de sang arrivent.

 

Bref, à ce moment, on me fait des prises de sang plusieurs fois par jour et on se rend compte que je suis allergique à tous les médicaments, y compris ceux pour lesquels je me plaignaient sans être entendue.

Détail important, on me donne des folates car je suis en totale carence : avec la maladie que j'avais, on m'avait conseillé de suivre un régime strict sans fibre. Les folates, ça se trouve dans les légumes et donc j'avais arrêté de manger des légumes sur conseil des médecins. CQFD.

 

Bref, je décide de ne plus jamais faire confiance aux médecins, mais ma volonté ne va pas tenir très longtemps.

Je commence à lire à ce moment là. Je me rends compte que j'ai raison de ne pas boire de lait après la lecture de "Lait, mensonges et propagande". Edifiant.

Je poursuis les recherches et me rends compte que les médecins ne comprennent franchement pas tout ce qui se passe dans le corps humain. Je croyais naivement que la science arrivait à expliquer le fonctionnement du corps humain. Je décrouvre qu'il n'en est rien. Ce qui se passe dans l'intestin notamment, est globalement inconnu (fort heureusement on a beaucoup avancé depuis, 2010 et 2014 marquant des découvertes massives dans le domaine).

 

Je découvre le monde merveilleux du microbiote intestinal, qui joue un rôle majeur dans notre immunité. 

La recherche a désormais fort heureusement avancé et on sait que ce microbiote constitue notre 2ème cerveau. Certains avancent même que cela constituerait notre 1er cerveau. (cf les liens au bas de cet article)

 

Malheureusement, étant toujours malade, j'accepte à nouveau des médicaments : je prends alors des immunomodulateurs. Toujours dans cette logique : ton système imminitaire s'affole, on va le faire, taire, le matriser, le ligoter (c'est comme ça en tous cas que je le vois aujourd'hui).

Ca recommence pareil : à partir de ces médicaments les douleurs menstruelles deviennent insuuportables, je pleure, j'hurle de douleurs. Puis ce sont mes reins puis mon foie qui font des choses à priori incompréhensibles. (je bois 6 litres d'eau par jour sans pouvoir dormir la nuit car j'ai trop soif par exemple).

Je décide d'arrêter les médicaments : frôler la mort, ça va,'est sympa, je l'ai déjà fait, je n'ai pas envie de recommencer.

Je me retrouve à la case départ. Malade. Pas de solutions.

 

Et puis un matin je me lève, et je me dis, ok, je vais guérir.

Et je commence à pousser mes recherches. Mais vraiment. Je lis tout ce que je trouve en naturopathie, diététique, je trouve beaucoup de ressources en belgique, du côté des Etats-Unis, des publication scientifiques même. Et je commence à mieux comprendre comment tout cela fonctionne. Je comprends l'équilibre acide-basique et surtout je démarre : jus de légumes, smoothies verts, transpirer par tous les moyens pour détoxiner (bains hyper thermiques et tisanes qui font transpirer), relaxation et énergétique (je deviens un peu thérapeute en énergétique par le fil des choses à ce moment là). Et bien sûr, des probiotiques et de la glutamine.

Et peu à peu, je vois que mon système digestif peut se remettre à tout manger. Et je recouvre en dynanisme, énergie (je passais mes journées à dormir et je me réveillais tout le temps fatiguée).

 

Et au final, je me rends compte que je suis la mieux placée pour gérer ma santé. Parce que je suis dans mon corps, que je le sens, et j'apprends à lui faire confiance. A chaque fois que je ne me suis pas sentie bien avec un médicament, il y avait effectiveement une allergie (ou intolérance comme les médecins aiment à dire).

 

Aussi j'ai changé ma pensée : ma santé m'appartient ,  il m'appartient de comprendre mon corps et d'en prendre soin. Mon régime alimentaire à complétement changé : j'ai un extracteur de jus, je suis sans lait, sans gluten, sans produits raffinés, il: n'y a pas de sucre hormis le miel danbs ma cuisine, et je mange bio et un maximum local.

Je n'hésite pas à dépenser de l'argent pour ma santé. Car qu'il y a-t-il de plus important? 

Je ne compte pas sur la sécurité sociale car les médicaments classiques ne me  vont pas. L'ostéopathie, l'acupuncture, les soins énergétiques, les compléments alimentaires : ce qui me fait du bien n'est pas reconnu. Je prends mon parti qu'investir dans ma santé, c'est logique. Et que je me dois de prendre soin de moi en me renseignant pour savoir quelles sont les meilleures stratégies.

Et puis, quand tout est gratuit, est-ce qu'on ne se désinvestit pas un peu du processus?

 

Alors voilà, moi, les virus et autres bactéries, je les vois comme des organismes vivants comme d'autres, et non pas comme des ennemis. Partir enb guerre con tre un virus, c'est pour moi partir en guerre contre le vivant, partir en guerre contre soi-même.

Il y a en effet tellement de virus et de bactéries qui nous habitent en permanence et qui maintiennent notre équilibre!

Et puis, j'ai bien compris qu'on est formé de milliards de milliards d'organismes, et que la clé c'est l'équilibre et l'harmonie entre tous, tout comme dans la nature. 

 

Alors quand un virus est là, je n'ai pas peur, car je sais quoi faire si un déséquilibre  apparait. Car jai appris à faire confiance et à écouter mon corps.

 

Je ne me sens plus démunie et impuissante : je suis actrice de ma santé.

 

Et vous? Savez-vous repérer avant l'apparition de symptômes si votre corps va bien ou pas?

Savez-vous quoi faire, avant de tomber malade, pour entretenir et équilibrer votre santé?

 

 

Un peu de lecture ou vidéos si vous voulez en savoir plus : 

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/7100-Flore-intestinale-des-chercheurs-decouvrent-des-bacteries-inconnues

https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-carre/l-edito-carre-17-octobre-2017

https://www.dailymotion.com/video/x1ivxo4

https://www.facebook.com/watch/?v=10155307973233945

https://www.youtube.com/watch?v=qJCdGYd7tR4

https://www.youtube.com/watch?v=qocvVF3UvDE

 

A propos des pandémies et de la destruction de certains mileux  naturels : Equilibre à toutes les échelles :

https://www.youtube.com/watch?v=VJNt1AQ8p2A

 

 

NB 1 : Je ne suis pas médecin, je partage simplement mon parcours de recouvrement de santé.

 

NB 2 : je suis en rémission de cette maladie auto-immune depuis 2012. Parfois je sens de signes avant-coureurs avant que les symptômes ne reviennet : je fais alors ce qu'il faut. Je le conçois non pas comme une maladie chronique mais comme un système d'alarme qui me dit quand il est temps de retrouver un équilibre. J'ai néanmoins encore un autre problème en recul mais non résolu, certainement en lien avec tous les médicaments pris et une porosité intestinale.

 

NB 3 : j'ai choisi de parler ici du corps et du plan physique, ça pourrait être bien plus vaste bien sûr si on prenait en compte les aspects psychiques, émotionnels et énergétiques. Mais ça aurait été trop long!


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.